France

UK
LE LAURAGAIS 1900
LES CASSES
Accueil

A l'aube du 21°siécle, je vous propose un dernier regard sur quelques villages du Lauragais au début du 20°siécle, à travers quelques vielles cartes postales et l'histoire de l'époque...

LES CASSES en 1900
271 habitants. Canton et Arrondissement de Castelnaudary (Aude)
Altitude 250 mètres.
HAMEAUX EN DÉPENDANT : La Garde. - Les Brunets. - Gourbel.
DISTANCES : de Castelnaudary, 16 kilomètres.
FETE LOCALE : le 3 Août.
MOYENS DÉ TRANSPORT : Chemin de fer du Midi, ligne de Castelnaudary à Castres, gare de Soupex à 6 kilomètres.

Les Casses 1

Le pittoresque village des Cassés est situé sur un petit plateau des Coteaux de Saint-Félix, en Lauragais, dominant au Sud la plaine de Castelnaudary, à la limite des départements de l'Aude et de la Haute-Garonne, et à proximité de la limite du Tarn. Siège d'une Société de Secours Mutuels.
Produits : Blé, Mais, Fourrages.

 

Avenue de Revel et de Villefranche vers 1920.

Les casses 2
Les casses 3

Un Monastère de l'ordre des Clarisses, sous l'invocation de N.-D. des Anges, fut fondé en 1333 par Arnaud d'Euse, vicomte de Carmaing, neveu du Pape Jean XXII, et sa femme, Marguerite de l'Ile en Jourdain. On voit encore les vestiges du choeur et d'une chapelle de ce couvent.


HISTOIRE : Les Cassés était au XII° siècle une importante place forte dépendant du Comté de Toulouse et du diocèse de Saint-Papoul. La seigneurie appartenait aux seigneurs de Saint-Félix. Cette place fut témoin de plusieurs combats et de nombreux faits historiques
En 1199, Jeanne d'Angleterre, femme de Raymond VII, comte de Toulouse, voulant venger les rebelles qui avaient offensé son mari, en ce moment à Nîmes, se mit à la tête d'un corps d'armée et entreprit le siège du Château des Cassés. Mais elle fut obligée de lever bientôt ce siège, parce qu'elle fut trahie par les siens qui fournirent des armes et des vivres aux assiégés. Les
traîtres brûlèrent aussi le camp, d'où Jeanne ne sortit qu'avec beaucoup de peine.
En 1211, la place des Cassés fut assiégée et prise par les Croisés. La garnison ne pouvant plus tenir demanda à capituler, et se rendit aux conditions suivantes :
1- que Simon de Montfort lui permettrait de se retirer où elle voudrait, la vie sauve.
2- qu'elle livrerait aux Croisés tous les hérétiques qui se trouvaient dans le château. Les évêques qui étaient dans l'armée des Croisés entrèrent dans la place où, après avoir vainement exhorté cinquante hérétiques à se convertir, les abandonnèrent aux Croisés qui les brûlèrent tout vifs avec une joie extrême.
Peu de temps après, l'Abbé de Citeaux apprenant que 80 hérétiques étaient dans une tour du château des Cassés, en ordonna l'assaut et, les ayant fait prisonniers, il les livra aux flammes. Il fit ensuite raser les tours et le village sans y laisser pierre sur pierre.
Bientôt après, le Comte de Toulouse ayant remis le pays sous son obéissance, fit reconstruire le château des Cassés qui fut repris en 1212 par Simon de Montfort. En 1235, les inquisiteurs y firent une descente judiciaire.
L'ancien Château-Fort, près l'Église, propriété de Mr de Reynes, a été complètement transformé. La construction carrée s'élevant au-dessus de la toiture serait le seul vestige des fortifications.
L' Eglise, de style ogival, a été bénite par Mgr de la Bouillerie, Évêque de Carcassonne, le 19 mai 1872, et consacrée par Mgr Leuillieux le 28 octobre 1876.
La Rigole, alimentant le Canal du Midi, passe à proximité des Cassés.


(D'aprés texte d'époque des Editions Palau Fréres)
Retour
Edition : © SD 2012 with Dreamweaver 8