Itinéraire3


Baraigne
-
Mas Stes Puelles

Itinéraire randonneur
Aller 1h55

Itinéraire équestre
Aller 2h
Itinéraire VTT
Aller 1h15


Dénivelé cumulé :
+69m -5m

9 km
Difficultée moyenne


Départ devant le panneau.

  • 0 km - Traverser la route D217 et monter en face sur ce chemin qui laisse deviner un sol gréseux par ses couleurs vives. Depuis la crête, on admire à gauche la plaine lauragaise avec en fond la Montagne Noire et à droite les collines qui annoncent les Pyrénées en arrière-plan.
  • 0,6 km - Croisée de chemins. Suivre la direction de Fanjeaux. Plus haut, dans les champs, les buses et les faucons crécerelles sont souvent à l'affût.
  • 1 km - Passer sous le gros cyprès (balise) et suivre ce sentier qui plonge dans le bois. Ce passage à travers le taillis demande un peu plus d'attention à vélo car le sentier est étroit et traverse un pré à flan de coteau.
  • 2,5 km - Quitter ce chemin et descendre à droite sur ce sentier. Passage délicat.
  • 2,6 km - Une petite rampe plonge sous la balise et si vous n'êtes pas habitué au VIT, par prudence n'hésitez pas à descendre de vélo. Plus loin un large chemin d'exploitation vous mène à une intersection où vous prenez à gauche.
    Tout le long de ce chemin qui monte ces jeunes plantations concrétisent la politique actuelle des chambres d'agriculture qui favorisent la plantation des haies supprimées lors des campagnes de remembrement des années 1960-1970.
    Cette haie est constituée de noisetiers, pruniers, cornouillers, érables et sert de protection contre le vent.
  • 3,4 km - Devant le hangar U.L.M. tourner à gauche.
    Sur la droite, le village de Molleville avec en fond les Pyrénées. En automne, après les labours, les couleurs de la terre font penser à des effets de lumière tellement les teintes sont contrastées. Face au chemin le relais France Telecom se découpe. Les cultures sont bientôt remplacées par les plantations de résineux (pins laricio). Toutes ces collines aux pentes accentuées ne peuvent être utilisées en agriculture. Aussi sont-elles récupérées pour y planter des pins qui seront exploités rapidement mais aussi empêcheront l'érosion des sols. Coupant ces parcelles plantées, des pistes sillonnent et serviront plus tard à l'évacuation du bois exploité. De cette crête la vue est exceptionnelle sur la plaine lauragaise en bas à gauche avec la Montagne Noire (contrefort du Massif Central) et à droite les Pyrénées.
    Les lapins n'ont pas entièrement disparu malgré les maladies et quelques crottes peuvent marquer leur passage. Plus haut, quelques champs en friche montrent clairement l'envahissement par les genêts.
  • 9 km - Jonction avec la route qui mène au relais et plonge ensuite vers Mas Stes Puelles.

Proposition pour de retour
(si vous devez rejoindre un véhicule):
Randonneur, reprendre le circuit en sens inverse.
Equestre et VTT, possibilité de retour par Mas Stes Puelles et la D917 à gauche.


Edition :